×
Les meilleurs langages de programmation pour la cybersécurité

Les meilleurs langages de programmation pour la cybersécurité

Conseils, Emploi & Tech

Accueil > Blog > Conseils, Emploi & Tech > Les meilleurs langages de programmation pour la cybersécurité

Pour un professionnel de la cybersécurité, la compréhension d’un langage de programmation peut être une ressource inestimable pour reconnaître les vulnérabilités d’une application particulière et la manière dont un attaquant pourrait exploiter ces vulnérabilités.

 

Toutefois, aucun langage de programmation ne permet de comprendre de manière exhaustive toutes les faiblesses des applications et du matériel. Par exemple, une bonne connaissance du langage C peut permettre de repérer les vulnérabilités de débordement de tampon dans les logiciels de systèmes.  Une bonne connaissance de Perl peut aider à tester les applications pour détecter les erreurs. La maîtrise de JavaScript peut être utile pour identifier les problèmes de sécurité dans les applications web. Enfin, la connaissance de SQL aidera à prévenir les attaques par injection de langage de requête structuré (SQLi), un type spécifique de cyberattaque qui permet à un attaquant de manipuler des instructions SQL et de pénétrer dans une base de données SQL sécurisée.

 

 

Les meilleurs langages de programmation pour la cybersécurité

 

C

L’application du langage C à la rétro-ingénierie facilite le développement de programmes antivirus car les équipes de cybersécurité peuvent désassembler un logiciel malveillant pour examiner sa conception, sa propagation et ses conséquences.

Le langage de programmation C est également essentiel pour les développeurs qui assurent l’assurance qualité de l’intégrité du code.

Les cyber-ennemis peuvent également utiliser ce langage pour identifier les faiblesses exploitables du réseau avant le lancement d’une attaque.

S’agissant d’un langage de programmation de bas niveau à la syntaxe simple, il suffit de quelques mois de formation pour le maîtriser. Les programmeurs prennent des mesures supplémentaires pour s’assurer que leur code est exempt de bogues lors de l’écriture du programme. Les pirates peuvent toutefois l’utiliser pour trouver des vulnérabilités.

Lint est un outil d’analyse de code destiné aux programmes écrits en C. Différentes versions ont vu le jour depuis sa création. Tant les experts en cybersécurité que les pirates informatiques peuvent utiliser Lint pour identifier les erreurs de programmation et trouver les bogues qui menacent la sécurité des réseaux informatiques.

 

 

C++

Le C++ a été adapté du langage de codage C, mais présente plusieurs caractéristiques distinctes.

Contrairement au C, le C++ supporte les objets et les classes.

Le C++ est plus rapide et plus performant que le langage C.

Les experts en cybersécurité ont tout intérêt à apprendre le C++, car ils peuvent détecter facilement les vulnérabilités et les failles de sécurité. Un outil d’analyse comme Flawfinder qui analyse le C++ permet aux cyber experts de reconnaître facilement les failles de sécurité dans le code. Ces outils décrivent les vulnérabilités existantes, leur gravité et leurs effets sur une application en utilisant une base de données intégrée qui comprend les risques possibles de la fonction du langage.

 

 

Python

Depuis plusieurs années, Python est un langage dominant en matière de cybersécurité. Il s’agit d’un langage de script côté serveur, de sorte que le script résultant ne doit pas être compilé par les codeurs. C’est un langage polyvalent qui est utilisé dans de nombreuses situations de cybersécurité, si ce n’est la plupart.

Avec Python, il est possible d’automatiser des tâches et d’effectuer des analyses de logiciels malveillants. De plus, une vaste bibliothèque de scripts tiers est facilement accessible, ce qui signifie que l’aide est à portée de main. La lisibilité du code, une syntaxe claire et facile, et un grand nombre de bibliothèques sont quelques-uns des aspects qui le rendent populaire.

 

 

JavaScript

C’est l’un des meilleurs langages de programmation pour la cybersécurité à maîtriser.

JavaScript est parfait pour capturer des cookies, exploiter des gestionnaires d’événements et réaliser des scripts intersites.

Cela implique également que, du fait de l’utilisation répandue de ce langage, les applications et les systèmes qui l’utilisent sont des cibles de premier plan.

JavaScript permet aux programmeurs d’utiliser n’importe quel code pendant que les utilisateurs visitent un site web, ce qui renforce les fonctionnalités de ce site. D’un autre côté, il peut produire des fonctionnalités malveillantes cachées au visiteur. Si le site web est compromis, des codes malveillants peuvent être utilisés pour exécuter un programme.

 

 

Assembly

Un langage d’assemblage est un langage de bas niveau qui permet d’analyser et de comprendre le fonctionnement des logiciels malveillants.

La compréhension de l’assemblage est relativement simple, surtout si on connaît déjà un langage de programmation de haut niveau.

L’assemblage est un langage de programmation essentiel car les experts en cybersécurité peuvent l’utiliser pour interpréter les logiciels malveillants et comprendre leurs modes d’attaque.

 

 

PHP

PHP est un langage de programmation côté serveur utilisé pour créer des sites Web. Il examine la circulation des données, des paramètres d’entrée aux stratégies prudentes dans une application web. Un développeur PHP travaillant sur des sujets de sécurité peut utiliser RIPS. Un développeur PHP orienté sécurité inscrira une logique d’application web côté serveur.

RIPS est un outil standard pour les applications PHP qui effectue des analyses de sécurité automatisées.

Dans une application, RIPS examine le flux de données depuis les paramètres d’entrée jusqu’aux opérations critiques.

 

 

SQL pour la cybersécurité

SQL (Structured Query Language) est un langage de programmation spécifique à un domaine. Il est très populaire et est utilisé pour analyser les données dans les grandes bases de données. Les entreprises étant de plus en plus axées sur les données, SQL est le langage de programmation de gestion de bases de données le plus demandé.

La plupart des sites Web utilisent SQL pour leurs activités de gestion des données, comme le système de gestion des bases de données relationnelles (RDBS).

Il permet de traiter de nombreux systèmes de bases de données.

Par conséquent, il est également reconnu comme le langage le plus simple pour manipuler une base de données.

Les administrateurs de bases de données, les programmeurs et les utilisateurs finaux créent des requêtes SQL pour l’extraction, l’insertion, la modification et la suppression de données stockées dans des tables de bases de données. Les attaquants utilisent souvent ce langage pour voler des données confidentielles, compromettre des magasins de données et exécuter diverses attaques sur le Web.

 

 

Ruby

Ruby est un langage de haut niveau à usage général créé et développé par Yukihiro Matsumoto au Japon. Depuis lors, il est devenu l’un des langages de programmation les plus populaires au monde. Ruby est l’un des meilleurs langages de programmation pour la cybersécurité car il gère une grande partie des informations complexes d’une machine, ce qui rend les programmes plus faciles à développer et avec moins de code.

La syntaxe de Ruby est essentiellement identique à celle de Perl et de Python.

Il a été écrit en C.

 

 

Scripting Shell

PowerShell est une interface de ligne de commande plus polyvalente qui associe les anciennes fonctionnalités de l’invite de commande (CMD) à un environnement de script avancé pouvant être utilisé pour accéder au cœur d’une machine, y compris aux API Windows.

PowerShell est un outil précieux pour automatiser les tâches répétitives des administrateurs, mais malheureusement, ses capacités ont également été exploitées par des acteurs malveillants.

N’ayant plus besoin de s’appuyer sur des logiciels malveillants typiques, les pirates peuvent manipuler PowerShell pour trouver des informations de domaine sensibles et charger des exécutables nuisibles.

Comme PowerShell est installé par défaut sur toutes les machines, de Windows 7 à Windows Server 2019, c’est un outil privilégié pour de nombreux attaquants.

Voir nos offres en sécu !

Date de publication : 15 décembre 2021