×
[Interview] Vincent Péré pour Monsieurtshirt.com

[Interview] Vincent Péré pour Monsieurtshirt.com

Conseils, Emploi & Tech

Accueil > Blog > Conseils, Emploi & Tech > [Interview] Vincent Péré pour Monsieurtshirt.com

11254021_424863520971784_4359974225615654546_n                                                                    12227109_467461650045304_6530149164635668493_n

 

Ces T-shirts vous disent quelque chose ? Vous les avez surement vu sur vos potes, dans la rue ou tout simplement sur votre fil d’actualités Facebook !

Avant de commencer, il y a 3 choses à savoir sur Monsieurtshirt.com:

 

date Monsieurtshirt.com a été fondé en 2013
pheonix

Né des cendres d’une start-up précédente, « Flip My Look »

une application d’essayage virtuel sur mobile, via laquelle peu

de choses se vendaient sauf des t-shirts graphiques pour homme.

mrtshirt1

Après avoir liquidé cette première boite Monsieur T-shirt a été monté par

un designer, un développeur, un commercial et deux chargés de production,

afin de staffer tous les métiers en interne et être peu dépendant du recrutement.

 

 

I N T E R V I E W

img_5603

 

Quelle est la particularité de Monsieurtshirt.com ?

Le t-shirt pour homme est vraiment la pièce incontournable du vestiaire masculin, on avait envie de le traiter avec un certain humour, un certain recul, un certain second degré et une fibre artistique. À l’époque il y avait peu de marketplaces de t-shirts voire pas du tout et c’était notre positionnement initial, on agrégeait pleins de marques de t-shirts et on revendait via notre site.

Petit à petit on a recruté des créas et créé notre propre marque. On a monté une usine pour pouvoir imprimer nous-mêmes, afin de pouvoir contrôler toute la chaine.

Madame T-Shirt est arrivée 6 mois après Monsieur T-Shirt et Bébé T-shirt est arrivé 9 mois après Madame T-shirt (c’était un accident).

 

Quelles ont été les principales difficultés ?

Pour moi qui travaille un peu dans l’IT, d’un point de vue pilotage, ça a toujours été le staffing malgré qu’on ait un associé développeur, j’ai eu beaucoup de mal à trouver des personnes valables mais j’ai fini par trouver ! Une personne est venue en stage, a fait ses preuves, on l’a fait monter en responsabilités, en salaire et en contrat, jusqu’à finir en CDI avec un job de lead technique.

Ça n’a jamais été très facile de trouver des personnes qui correspondent au job.

Le reste c’est que du plaisir, créer des t-shirts, les produire, les envoyer aux clients, tout le métier nous fait kiffer.

 

Quelles sont les enjeux pour 2017 ?

Pour 2017, on prévoit des déploiements de boutiques assez massifs. On a lancé 4 boutiques éphémères pour la période de Noël. On voudrait avoir des boutiques dans tous les principaux centres villes de France et dans certains centres commerciaux en périphéries.

On a un très gros projet de refonte de nos sites internet, sur la base de l’écosystème React et Node, ce qui va nous permettre de fusionner nos sites. On va garder les trois identités, mais on va avoir un panier commun, ce qui n’existe pas aujourd’hui.

Ensuite on pense à l’international, on a envie de se lancer dans des pays voisins, mais le site n’est pas prêt pour ça aujourd’hui !

 

Pas d’application Monsieur T-shirt en perspective ?

Nous allons re-développer tout le site en JS, donc en React, ce qui nous permettra de déployer une application à partir du code existant, évidemment avec des choses à refaire mais beaucoup moins de travail que de coder en natif pour iOS ou Android. Donc si on le fait ça serait après avoir développé le nouveau site. On drive beaucoup de traffic sur le site depuis Facebook, donc l’ergonomie et le temps de réaction du site sont des éléments beaucoup plus importants.

 

Quelle est votre process de recrutement ?

Notre process de recrutement est assez archaïque. On fait un peu tous les sites possibles et imaginables, on reçoit les candidats en entretien de motivation dans un premier temps, puis ils enchaînent sur un premier questionnaire technique avec un responsable technique, puis on les classe. Ils reçoivent ensuite des tests techniques adaptés à leur niveau. On a une politique chez nous qui est celle de faire ses preuves, c’est-à-dire que beaucoup de gens sont rentrés en stage, en alternance, en contrat pro, en CDD ou en Freelance et il s’est fait une sélection naturelle entre les gens qui ont vraiment envie de rester et qui croient vraiment au développement de la boite et ceux qui font leur travail, mais ne vont pas plus loin et partent à la fin de leur contrat. C’est vraiment les meilleurs recrutements qu’on ait fait. Tous les cadres de la boite sont rentrés comme ça.

 

Pouvez vous me parler de votre culture d’entreprise ?

On s’appuie sur 5 valeurs:

  • Le service client
  • L’originalité
  • L’esprit d’équipe : on a deux bureaux à Paris et Bordeaux et on a absolument besoin que les gens se parlent malgré la distance
  • La simplicité
  • L’ambition: c’est ce qui fait que le matin tu te lèves et que tu ne viens pas juste pour faire ton boulot, t’as envie de casser la baraque, de déplacer des montagnes, que la boite bouge, de t’améliorer personnellement, de raconter une belle histoire et on cherche ça chez les gens. Quel que soit ton background, tes qualités ou tes compétences, tout se joue sur l’état d’esprit que tu vas avoir en entreprise.

 

Quelles sont les clés pour motiver votre équipe ?

L’intérêt du travail, la stack technique et les projets. Les gens veulent faire des choses qui les intéressent.

L’ambiance, on joue tous les midi à SmashBros pour avoir un moment de partage tous ensemble, puis quand on sort de cette salle de jeu et qu’on se rassoit à notre poste, tout de suite le cerveau switche et on passe en mode boulot à fond. Et puis on rigole beaucoup car on fait un métier marrant. On fait des t-shirts humoristiques donc si nous on ne rigole pas dans le bureau, on ne pourra pas faire rire les gens.

L’argent, évidemment, on a une politique de redistribution salariale importante au moment du bilan, aux personnes dans la boite qui le méritent.

 

img_5600

 

Votre plus belle réussite

Tous les gens sur qui on compte sont encore dans la boite, car dans un lieu où on passe plus de la moitié de la journée, les relations personnelles comptent pas mal. Il est important de se lier d’amitié et de fraterniser avec les gens avec qui on travaille.  Il faut être quelque part presque potes pour bosser efficacement et sans dire qu’on est une bande de potes, on a quand même un grand plaisir à se retrouver tous les jours.

 

img_5599

 

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

On se voit premiers devant tous nos concurrents évidemment !

 

Date de publication : 16 mars 2017